Carnets de notes

La taille

Au coeur de l'hiver

Les doigts sont froids, la terre est dure, les respirations forment des nuages givrés. Voici venue la longue et sévère saison où la vigne, nue, nouée, dépouillée de son feuillage, n'a pas encore laissé paraître ses bourgeons - encore moins ses fleurs. Quant à ses fruits, ils ne seront cueillis que dans plusieurs mois. C'est pourtant maintenant, au cœur de l'hiver, que sont déployés les choix et les gestes qui vont orienter la suite.

Contenir la vigueur du pied,
maîtriser les rendements
et assurer la proportion entre fruits et feuilles
pour garantir la future qualité du millésime,
tel est l'objectif de la taille.

La taille de la vigne se déroule de mi-novembre à fin mars.

Une dizaine de personnes se chargent de mener à bien cette tâche rude et pourtant essentielle : le froid, les intempéries, le vent, l'âpre résistance du cep de vigne sous le sécateur mettent à l'épreuve la précision que doivent déployer les tailleurs pour couper les bois de l'année écoulée, sélectionner le nombre de bourgeons de l'année en cours et ainsi permettre à la vigne de s'épanouir convenablement.

Chaque hiver, 500 000 ceps de vigne sont taillés au Château Calon Ségur. Un tailleur expérimenté peut à lui seul tailler 700 à 800 ceps par jour.

Les vignes de Calon Ségur sont taillées en guyot double, selon la manière traditionnelle médocaine.

Mais chaque pied est différent : le tailleur doit toujours adapter son geste et considérer la spécificité de chaque cep pour qu'il donne le meilleur de lui-même. Liane sarmenteuse, la vigne n'est domestiquée que grâce à ces gestes qui, tout au long de l'année, la contiennent et la canalisent.