Carnets de notes

L’acanage

Ce qui nous lie…

L’acanage est le geste consistant à attacher le pied de vigne au piquet en bois d’acacia et à maintenir les astes du cep afin d’orienter leur pousse dans la bonne direction.

Comme la taille, l’acanage est une étape essentielle du travail de la vigne qui se déroule en hiver, de novembre à mars.

Au cours de son existence, le pied de vigne a besoin d’être attaché au plus près du tuteur afin d’être protégé par les outils du travail du sol (décavaillonnage).

Historiquement, l’acanage était réalisé avec du vîme – une petite branche d’osier. Au fil du temps, l’osier a été remplacé par des matières synthétiques qui n’ont pas besoin d’être changées tous les ans.

Pour autant, l’équipe du Château conserve cette technique séculaire du vîme.

800 bottes de 9 kilos de vîme sont utilisées chaque année.

Le vîme d’une longueur de 1m60 est livré chaque semaine,
mis à tremper pendant une nuit avant d’être utilisé.
Cet art délicat fait l’objet d’une formation constante
pour l’équipe tout comme la taille.

C’est une équipe de douze vigneronnes qui s’attache à cet exercice. Traditionnellement dans les vignes où l’on travaillait souvent en couple, l’homme taillait et la femme gérait l’acanage.

En moyenne, ce sont près d’un million de liens qui sont réalisés chaque année par l’équipe.

Chaque femme réalise en moyenne un millier de liens par jour.